Les volumes sont importants après les fêtes. La reprise des envois vers l’Espagne permet de tenir les prix des laitiers comme des croisés. Les tarifs se maintiennent également dans les bons veaux croisés mixtes, malgré une demande en recul. En limousins, l’offre en retrait permet de soutenir les prix. En veaux de boucherie, les tarifs des laitiers plafonnent. Le marché est plus équilibré en croisés.

Votre analyse du marché - Veaux

Les tarifs des veaux laitiers n’évoluent pas

Sur les marchés, les apports sont stables et couvrent sans trop de difficultés les besoins des intégrateurs depuis que ces derniers ont relevé leurs prix dans les gros veaux pour concurrencer le débouché espagnol. Dans les autres gammes de marchandise, les coûts de production restent un frein au relèvement des grilles tarifaires pour l’ensemble des opérateurs.