En veaux d’engraissement et d’élevage, l’offre se tasse, mais les gros intégrateurs ne changent pas de position. Faute de concurrence, les tarifs sont stables pour les veaux holsteins et normands. La tendance reste ferme pour les bons montbéliards du Sud-Est, avec une demande soutenue à l’export. Les échanges de croisés laitiers ou blanc bleu sont réguliers, avec des tarifs stationnaires. La disponibilité en veaux limousins...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
59%

Vous avez parcouru 59% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !