En octobre 2018, les abattages de vaches laitières en France étaient 12 % supérieurs à ceux du mois d’octobre 2017. « L’ajustement du cheptel, lié au manque de fourrages, a débuté cet été, observe Baptiste Buczinski, économiste à l’Institut de l’élevage (Idele). Il est particulièrement important dans le Centre et le Nord-Est. Sur les dix premiers mois de l’anné...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
21%

Vous avez parcouru 21% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !