« En semaine 36 [du 31 août au 6 septembre 2020], les abattages de veaux gras se sont redressés pour retrouver un rythme équivalent à la même période, en 2019. Les prix restent pour autant à des niveaux très bas. La plupart des opérateurs, qui étaient dans la crainte d’une nouvelle poussée de la pandémie de Covid-19, ont effectué des commandes plus tardives. Résultat, la remontée des cours attendue dans le veau de boucherie ne s’est dessinée qu’au début du mois de septembre, contre mi-août habituellement. Si la rentrée et le redémarrage de la restauration scolaire sont un signal positif pour la filière, la reprise de la consommation est encore calme, contrariée par le retour des fortes chaleurs cette semaine. Les opérations de promotion d’automne, en place jusqu’à la fin du mois d’octobre, devraient venir égayer l’intérêt des consommateurs pour la viande de veau.

Concernant les mises en place, le Syndicat de la vitellerie française appelle ses adhérents à rester prudents. Au début du mois de juillet, le stock sur pied dans les ateliers d’engraissement était estimé entre 15 000 et 30 000 têtes. Si les retards de sortie se sont stabilisés depuis le déconfinement, la situation est encore loin d’être résorbée. En semaine 36, les dates d’abattage restent tardives et les plans d’alimentation ajustés. Il faudra attendre encore quelques semaines pour évaluer la vitesse d’écoulement de ce stock de report.

Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

La modestie de l’offre stabilise les prix

Les apports modestes conduisent à une stabilisation des cours en vaches allaitantes et en réformes laitières.