C’est la production additionnelle de tourteaux de soja en Europe à l’horizon 2050, selon le scénario envisagé dans une nouvelle étude de l’Inrae, publiée le 14 février dernier.

Dans l’hypothèse de rendements favorisés par le progrès technologique et de l’adoption d’un régime alimentaire « sain », permettant de limiter les besoins en protéines, des « surplus de terres » apparaîtraient en Europe de l’Est, en Pologne et en Allemagne. Ces surfaces (de 2 à 17 Mha) seraient alors consacrées au développement des cultures oléoprotéagineuses. « Cette production additionnelle réduirait à zéro les importations européennes de tourteaux », indique l’étude.

En 2010, le soja représentait 80 % des importations européennes de tourteaux d’oléagineux.