« Les semis de cultures de printemps, et particulièrement de maïs grain, sont attendus en nette hausse dans plusieurs pays », indique Maize in France dans une note. La sole totale de maïs (grain et fourrager) à l’échelle de l’UE pourrait augmenter de 2 % (+ 300 000 ha environ). En France, les surfaces de maïs grain seraient relevées d’environ 8 %, et de 1 % en maïs fourrager.

«Quant aux pays tiers, la dynamique maïs grain devrait se confirmer en Ukraine (de + 3 à +5 %), avec une bonne compétitivité à l’export. » Une hausse est également attendue en Russie.

Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Hausse inattendue dans les laitières

En femelles allaitantes, les cours sont reconduits. Du côté des réformes laitières, l’offre de la semaine se montre insuffisante pour satisfaire la demande, ce qui oblige les industriels à accorder quelques plus-values dans les bonnes vaches prim’holsteins, normandes et montbéliardes. Cette position inédite à cette saison reflète un marché en tension au niveau de l’offre, face à une demande soutenue en production laitière. En jeunes bovins, les besoins sur le marché intérieur comme à l’exportation restent soutenus.