« Chaque maillon des huit appellations fromagères de Savoie a su faire preuve de solidarité pour limiter les pertes pendant cette crise sanitaire. Les éleveurs ont régulé leurs livraisons (10 à 20 % sur le second trimestre), la grande distribution a rouvert des référencements et 400 000 € de fromages ont été donnés à des associations.

Malgré tout, 5 des 360 millions de litres de lait collectés par an ont été dégagés sur le marché beurre poudre pendant le premier confinement. Le prix du lait en a pâti, mais nous avons évité de jeter du lait ou des produits finis. Cet été, la consommation est repartie à la hausse, ce qui a permis d’ajuster les plans de régulation de l’offre. Le deuxième confinement a eu moins d’impact car nous étions préparés. Il n’y a pas encore eu de dégagement, mais rien n’est gagné. La fermeture partielle des stations de ski inquiète, notamment les producteurs fermiers et la filière Beaufort, qui écoule près d’un tiers de ses produits dans des magasins de proximité. La régulation de l’offre a été réactivée pour cette dernière. On se tient prêt pour la mi-janvier.

D’ici là, nos appellations comptent sur le soutien des locaux et touristes amateurs du ski de randonnée ou de raquettes ! Sans oublier que nos produits restent disponibles dans les grandes surfaces du pays. »