C’est, selon Terres Univia, le rendement moyen en pois. Supérieur aux années précédentes, en pois d’hiver, il se situerait entre 45 et 60 q/ha, avec des pointes à 70 q/ha. Quant au pois de printemps, il oscillerait entre 30 et 60 q/ha. La moyenne en féverole s’élèverait à 30 q/ha avec celle de printemps, plus impactée par la phase de canicule de fin juin-début juillet (30-40 q/ha dans le Centre Ouest). Des rendements de 50 à 55 q/ha ont toutefois été notés en Normandie.

Ainsi, selon le ministère, la production de protéagineux augmenterait de 22 % sur un an et de 6,4 % par rapport à la moyenne 2014-2018. La production de pois protéagineux serait en hausse de 21,7 % par rapport à 2018. En féverole, elle augmenterait de 24,1 % sur un an.