« La pousse cumulée des prairies permanentes sur l’ensemble de la campagne est inférieure de 27 % à la pousse annuelle de référence (1982-2009) », rapporte le ministère de l’Agriculture, dans une note publiée le 31 octobre. Le déficit était de 23 % l’an passé.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
87%

Vous avez parcouru 87% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !