C’est, en poids, la progression des abattages français en septembre 2021 par rapport à 2020. « En 2021, l’augmentation du poids des carcasses (+40 g par poulet sur un an) permet d’atteindre des records d’abattages sur les quatre derniers mois », précise Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture, dans une note
de conjoncture publiée le 8 novembre.