C’est le poids moyen, à l’abattage en 2019, dans la zone Uniporc Ouest (83 % des abattages français). Il progresse de 623 g par rapport à 2018 (+ 0,7 %). « La conjoncture favorable a incité les éleveurs à augmenter le poids de vente, constate l’Institut du porc (Ifip). Cette pratique peut être limitée par des questions de conduite d’élevage et par la grille de paiement appliqué...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !