C’est le repli du cheptel porcin allemand en mai 2021, par rapport à 2020. « La principale diminution concerne les truies : près de 150 000 de moins, soit une baisse de 8 % pour tomber à 1,6 million de reproducteurs », indique l’Institut du porc (Ifip).

Les effectifs de porcelets chutent de 7 %. Le nombre d’élevages porcins s’établit à 19 800, « soit un recul de 700 fermes en un an. »