C’est la progression sur un an des exportations européennes de viande porcine vers les pays tiers, en cumul de janvier à août 2020. Elles atteignent ainsi 3,3 millions de tonnes, selon l’Institut du porc (Ifip). Sur la même période, les envois communautaires bondissent de 38,3 % en valeur par rapport à 2019, pour s’établir à 7,9 milliards d’euros.

Néanmoins, au cours de l’été 2020, « certains outils d’abattage et de découpe dans le nord de l’Europe ont cessé d’envoyer du porc vers la Chine par précaution en lien avec le Covid-19, rapporte l’Ifip. De plus, la demande des autres marchés asiatiques, tels que la Corée du Sud, a continué de reculer. »

Les exportateurs européens sont par ailleurs « rudement concurrencés par les États-Unis. »