C’est le solde du commerce extérieur français des viandes et graisses porcines (hors abats) en février 2021, contre -18,3 M€ en février 2020. Tout comme en janvier, il est excédentaire. « Cette situation ne s’était pas produite depuis 2011 », souligne l’Agreste. En volume, les exportations dépassent de 1,6 % celles de février 2020, alors que les importations reculent de 9,1 %.