Alors que la récolte de poires de table se termine, l’Agreste chiffre la production 2021 à près de 67 000 tonnes, soit une demi-récolte par rapport à la moyenne 2016-2020. En cause : le gel printanier et les températures de l’été. Il s’agirait de la production la plus faible depuis au moins 46 ans.