« Le projet collectif Oleosyn Bio, qui résulte de l’association d’Avril et de Terrena (1), vise à construire une filière complète à partir de graines oléagineuses françaises. Sa première ambition est de répondre aux objectifs du plan protéines, en l’occurrence de développer les surfaces de soja, tournesol et colza bio cultivés sur le territoire. La seconde est de lever les verrous des filières animales biologiques au travers de l’accès aux protéines concentrées biologiques qui manquent actuellement en France. Nous travaillons, avec les filières viande, à la recherche de produits protéiques complémentant les céréales bio qui entrent dans l’alimentation des animaux. L’unité de trituration, basée à Thouars, dans les Deux-Sèvres, sera en activité pour la récolte 2020 et tournera à plein régime la campagne suivante. Celle-ci résultera de la transformation complète d’un site de Sanders (2), pour une somme d’environ 6 millions d’euros. L’outil triturera 30 000 à 35 000 t de graines bio : 15 000 à 20 000 t de soja et 12 000 à 15 000 t de tournesol. Au départ, le premier proviendra principalement du Sud-Ouest, alors que le second sera récolté à proximité de l’usine. La fraction allouée au colza bio sera minime au début, car il est encore difficile pour cette culture, dont le cycle dure onze mois, de s’exonérer de protection, notamment contre les insectes. Sur un cycle plus court, comme celui du soja et du tournesol, c’est plus simple. »

(1) Avec d’autres partenaires comme le fonds Esfin Bio. (2) Propriété du groupe Avril.