«En abricot, la campagne est décevante. Après un début difficile, les prix sont revenus dans la moyenne. Mais cela ne suffira pas à compenser les pertes de récolte, qui atteignent 40 à 50 % », note Raphaël Martinez, de l’Association des organisations de producteurs (AOP) Pêches et abricots de France.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
30%

Vous avez parcouru 30% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !