Agneaux : bien que la consommation saisonnière soit peu soutenue, l’activité commerciale demeure favorisée par le recul de l’offre dans les campagnes.

Les importations limitées engendrent également une moindre pression sur le marché et favorise une bonne tenue des cours.

En brebis, le commerce est à l’équilibre et les tarifs affichent des niveaux stables.