« Le prix des orges fourragères a suivi la tendance baissière du blé, indique Tallage le 19 juin. L’orge a perdu 3 €/t à Rouen la semaine dernière, à 158 €/t rendu. Le cabinet estime que les origines mer Noire et australienne, moins chères, ont plus de chances d’être privilégiées pour fournir l’achat de 1,1 Mt contracté le 15 juin par l’Arabie Saoudite. Les orges australiennes ont en effet connu un « effondrement de leur prix en réaction à la forte taxation mise en place par la Chine, explique Tallage. Les orges fourragères françaises demeurent donc chères par rapport à la concurrence et à l’importante disponibilité mondiale qui se profile. »

Les conditions météo favorables vont accélérer les chantiers de récolte d’orge en France. « Les premiers échos font état d’une bonne qualité, principalement en calibrage, avec des rendements très hétérogènes, selon les régions, les variétés, les dates de semis », rapporte Agritel.

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé en baisse dans un marché volatil

Les prix du blé étaient en baisse à la mi-journée du vendredi 3 décembre 2021 sur le marché européen Euronext, en dépit d’une forte demande dans un contexte d’incertitude sanitaire et de grande volatilité des marchés.