Les cours de l’orge progressaient fortement en début de semaine sur le marché physique, alors que le gouvernement russe envisage de taxer les exports d’orges à 10 €/t du 15 mars jusqu’au 30 juin.

Sur le marché national, les prévisions par FranceAgriMer d’utilisation d’orge en malterie sont de nouveau ajustées à la baisse par rapport au mois dernier (- 10 000 t à 240 000 t) au vu des mises en œuvre affectées par la fermeture des bars et restaurants.

Les prévisions de ventes de grains vers l’UE à 27 restent stables à 2,7 Mt, tandis que les prévisions d’exportations vers pays tiers sont portées à 3 Mt, face au dynamisme des achats de la Chine (déjà 1,55 Mt au 11 janvier).

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé poursuit sa hausse

Les prix du blé progressaient jeudi 29 juillet 2021 en fin d’après-midi, sur fond de chantiers de récolte retardés et d’inquiétudes sur la qualité des grains.