C’est le recul de la production d’œufs de consommation sur les neuf premiers mois de 2016 par rapport à 2015, indique le ministère de l’Agriculture. La tendance s’inverse début 2017 : en février, la production devrait s’accroître de 5 % en glissement annuel, après + 2 % en janvier.

Le prix des œufs à la production progresse de 20 % en novembre en glissement annuel, et de 14 % par rapport à la moyenne quinquennale 2011-2015. C’est la conséquence d’une offre plutôt réduite et d’une demande soutenue.