C’est la hausse des abattages de réformes allaitantes françaises pour les huit premiers mois de l’année, par rapport à cette même période en 2017. La décapitalisation se poursuit, avec un cheptel de vaches au 1er août 2018 en recul de 2,3 % par rapport au 1er août 2017. Les abattages de réformes laitières repartent à la hausse, avec une progression de 6 % en août par rapport à 2017 et de 3 % pour les huit premiers mois de l’année. Le manque de fourrages lié à la sécheresse pourrait accentuer ces tendances.