Alors que le Brésil est en récession économique, le montant des exportations agricoles a battu un record historique au premier trimestre à 20 milliards de dollars, soit 8,7 % de plus qu’en 2015 à la même époque. Le secteur agricole a représenté pratiquement la moitié de toutes les ventes brésiliennes à l’étranger au premier trimestre de 2016, alors que les importations ont reculé. Le change plus favorable (avec la baisse du réal face au dollar) « a réduit les importations et rendus nos prix plus compétitifs », explique Tatiana Palermo, secrétaire des relations internationales de l’agrobusiness au ministère de l’Agriculture brésilien. Elle ajoute que la reprise des exportations de viande, maïs et éthanol a contribué à cette hausse des ventes à l’étranger. Le Brésil vend en particulier à la Chine (22 %), à l’Union européenne (20 %) et aux États-Unis (7 %).