Quels leviers de valorisation du lait les coopératives peuvent-elles mettre en œuvre dans la conjoncture actuelle, en particulier lorsqu’elles sont situées dans des régions montagneuses comme l’Auvergne ? Du fait de handicaps naturels qui pèsent sur leur compétitivité, ces territoires doivent trouver d’autres voies de valorisation que les produits industriels et de commodité. Lors d’un débat organisé par Coop de France Auvergne-Rhône-Alpes, le 7 octobre au Sommet de l’élevage, quatre pistes ont été évoquées : l’export de produits haut de gamme tels les fromages d’appellation vers les pays tiers, en particulier les États-Unis et le Japon ; la diversification des activités sur le territoire national, comme l’a fait la coopérative Les Maîtres laitiers du Cotentin (Manche) avec sa filiale RHF France Frais ; la montée en gamme des fromages, comme le souhaite Sodiaal ; et la carte du local, qui semble réussir à la jeune coopérative Vercors lait (Isère).