« Le marché du beurre fait face à une pénurie de matière première sans précédent qui engendre des ruptures en magasins. » Ces dernières semaines, les messages de cet ordre se sont multipliés dans les rayons des grandes surfaces françaises. Certains préviennent même qu’un « retour à la normale n’est pas prévu avant avril 2018 », en précisant que la pénurie est due à une « baisse de la production de lait français. »

Selon le ministère de l’Agriculture, la collecte française est en retrait de 2,3 % sur les huit premiers mois de l’année par rapport à 2016, tandis que les fabrications de beurre reculent de 5,7 %. Au niveau européen, la Commission anticipe un repli des fabrications de beurre de 3 % en 2017, par rapport à 2016, alors que la collecte laitière devrait progresser de 0,7 %. L’abondance de poudre maigre, coproduit de la fabrication du beurre, conduit les transformateurs à préférer la production de fromages.