La Turquie vient de lever l’embargo mis en place depuis septembre 2015, après la détection d’un foyer de FCO sur notre territoire. « C’est une bonne nouvelle mais les conditions d’accès sont drastiques, estime l’Institut de l’élevage. Les autorités turques conditionnent l’importation d’animaux à la localisation de l’élevage en dehors d’un rayon de 20 km autour des foyers déclarés au cours des deux derniers mois. Cette mesure réduit fortement le disponible français exportable, notamment en zone charolaise. » L’accord prévoit aussi l’équipement des bâtiments de quarantaine en filets anti-culicoïdes et des procédures de désinsectisation spécifiques. « Les animaux devront être vaccinés et avoir une PCR négative, ajoute Gaëlle Dupas, de Coop de France. Le marché turc reste donc très fermé. » La détection d’un foyer de FCO-4 le 6 novembre ne semble pas avoir eu d’impact sur les négociations.