Bonne nouvelle pour les producteurs de pommes français. Les principaux pays producteurs de l’Europe de l’Ouest affichent un déficit de production de 6 %, selon l’ANPP (l’Association nationale des producteurs de pommes et de poires). L’Europe de l’Est, et notamment la Pologne, attend une belle récolte, mais « celle-ci est davantage destinée à la transformation », rappelle l’Association. Un peu plus loin, en Chine, « la chute de production atteint 12 millions de tonnes, autrement dit un déficit équivalent à la production européenne ». Cette situation devrait renforcer la présence de la France sur les marchés étrangers. L’Hexagone « exporte 35 à 40 % de sa production dans plus de cent pays », souligne l’ANPP.

En France, la récolte devrait se situer à 1,5 million de tonnes en 2018, en légère progression par rapport à une année 2017 atypique.