Le commerce est privé de marché à l’export vers l’Espagne en raison du mouvement de grève de la collecte initié par les négociants en bestiaux (lire aussi p. 17). Les prix chutent dans les croisés de moyenne conformation, avec un recul des ventes en femelles. Les tarifs se maintiennent dans les très bons charolais, limousins et croisés classés U et E. Le commerce se complique pour les bons veaux plus légers classés R et O, notamment en femelles.

En veaux de boucherie, les tarifs se maintiennent. Les sorties sont modestes sur les marchés de veaux sous la mère.

Votre analyse du marché - Veaux

Les ventes de veaux gras reculent

Avec l’arrêt de la restauration scolaire et la hausse des températures, les ventes de veau gras sont en net repli. Les mises en place de décembre ne souffrent pas trop de cette situation, mais les contraintes économiques sont plus compliquées à supporter avec l’augmentation de la valeur des veaux.