Manque de dynamisme en légumes de saison.
Un constat qui s’explique par les vacances scolaires qui ne boostent pas la demande, couplées à un temps peu propice à la consommation de ces produits. Le concombre est le seul à tirer son épingle du jeu avec de bonnes ventes.

Maintien des tarifs.
Ceci est dû au ralentissement de la production engendré par le manque d’ensoleillement. Le manque de dynamisme de la demande est donc compensé par une production au pas. C’est le cas de la fraise en particulier.