La tendance est à la hausse pour les prim’holsteins, normands ou montbéliards de poids, mais les plus légers restent délaissés. En croisés laitiers, les tarifs des sujets viandés se maintiennent alors que les ordinaires suivent les laitiers. Les prix plafonnent pour les veaux de conformation supérieure. La demande en veaux labellisés est en repli.

En veaux de boucherie,
la demande est peu soutenue. La maîtrise de l’offre en laitiers permet de limiter la casse. Le recul des ventes de veaux sous la mère ou label fait baisser les prix.

Votre analyse du marché - Veaux

Les ventes de veaux gras reculent

Avec l’arrêt de la restauration scolaire et la hausse des températures, les ventes de veau gras sont en net repli. Les mises en place de décembre ne souffrent pas trop de cette situation, mais les contraintes économiques sont plus compliquées à supporter avec l’augmentation de la valeur des veaux.