Recul des cours de l’asperge et de la tomate,
en raison d’un contexte moins demandeur après l’ascension. Le week-end de Pentecôte n’a pas relancé les ventes. Seul le concombre s’est montré ferme.

Le prix de la fraise a aussi chuté,
malgré une offre relativement stable. La demande se faisait plus attentiste dans un contexte de concurrence interrégionale plus soutenue. On espère le retour de conditions anticycloniques pour le week-end qui favoriseraient le commerce.