Jeudi 19 mai, la Commission européenne a annoncé l’ouverture des frontières japonaises au bœuf italien. Ce dernier était sous embargo depuis quinze ans pour cause de vache folle. Cette levée intervient quelques mois après celle de la viande bovine en provenance de la France, de l’Irlande, des Pays-Bas, de la Pologne, du Danemark et de la Suède.

« Tous les services de la Commission […] ont travaillé conjointement à l’ouverture du marché japonais au bœuf européen pour tous les États membres intéressés par l’exportation, assurent Vytenis Andriukaitis, Cecilia Malmström et Phil Hogan, les commissaires respectivement en charge de la Sécurité sanitaire, du Commerce et de l’Agriculture. Nous attendons que le Japon ouvre son marché à la viande bovine du reste de l’Union européenne dans un avenir proche. »