C’est l’augmentation des échanges mondiaux de céréales et d’oléagineux durant ces cinq dernières années. La valeur des échanges aurait quant à elle chuté de 15 % durant cette même période, pour atteindre 200 milliards de dollars en 2015, d’après Rabobank.