Veaux d’engraissement et d’élevage :
l’activité commerciale est morose dans les prim’holsteins et normands avec des tarifs très bas. Les tarifs sont malmenés dans la plupart des catégories. Dans les veaux de race à viande, les prix se maintiennent dans les croisés bien conformés. En limousins, les cotations sont plus fermes en raison d’une offre insuffisante.

En veaux de boucherie,
la demande est faible, la tendance est à la baisse.

Votre analyse du marché - Veaux

Les ventes de veaux gras reculent

Avec l’arrêt de la restauration scolaire et la hausse des températures, les ventes de veau gras sont en net repli. Les mises en place de décembre ne souffrent pas trop de cette situation, mais les contraintes économiques sont plus compliquées à supporter avec l’augmentation de la valeur des veaux.