C’est la prévision d’augmentation des exportations européennes de viande ovine et caprine en 2017, selon la Commission européenne. Sur les quatre premiers mois de l’année, cette hausse a même atteint 120 %. Une situation liée à la progression des échanges avec Hong Kong et à la hausse de compétitivité du Royaume-Uni, à la suite du recul de la livre sterling.