« En France, la récolte continue de prendre du retard, ce qui apporte du soutien aux prix », indique l’AGPM dans une note. Selon FranceAgriMer, seulement 7 % des maïs avaient été récoltés au 4 octobre, contre 47 à la même date en 2020. Les chantiers prennent aussi du retard en Ukraine ou en Chine. « La soudure entre les deux campagnes est difficile à négocier », déclare le cabinet Tallage. Il souligne que les prix américains ont, eux, « évolué à contre-courant des prix européens » ces derniers jours, face à la pression de la récolte.

En début de semaine, les analystes attendaient le nouveau rapport de l’USDA, et notamment ses estimations de rendement et du niveau de la demande chinoise.

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé en baisse dans un marché volatil

Les prix du blé étaient en baisse à la mi-journée du vendredi 3 décembre 2021 sur le marché européen Euronext, en dépit d’une forte demande dans un contexte d’incertitude sanitaire et de grande volatilité des marchés.