Les prix du maïs évoluaient à la hausse en début de semaine, du fait du manque de précipitations aux États-Unis sur le nord de la Corn Belt. Au Brésil également, la situation des maïs safrinhas ne cesse de se dégrader. Les importations européennes pour 2020-2021 chutent à 13,3 Mt au 31 mai contre 18,9 Mt en moyenne à cette date. Les volumes de maïs ukrainiens sont en repli de moitié par rapport à 2019-2020, avec 5,8 Mt importées. Le service statistique du ministère de l’Agriculture chiffre la sole de maïs grain (y compris semences) à 1,5 million d’hectares en France, en baisse de 11,1 % sur un an mais dans la moyenne 2016-2020.

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé continue de grimper

Les prix du blé étaient en hausse le mardi 19 octobre 2021 sur le marché européen. Ils ont enregistré un nouveau plus haut niveau, avant de redescendre, dans un contexte de demande toujours soutenue sur le plan international. « Les bilans prévisionnels de cette campagne demeurent tendus », relève en outre le cabinet Agritel. Autant d’éléments qui « limitent toujours le potentiel de baisse » des prix de la céréale, selon lui.