La moisson du maïs en Argentine est bien entamée : les maïs précoces sont récoltés à 73 % et les tardifs à 23 %, indique Arthur Boy, de l’AGPM. « Les maïs précoces, semés en septembre et octobre, ont souffert de sécheresse, alors que les tardifs, semés en décembre et janvier, ont bénéficié de pluies au bon moment, au premier trimestre, et leur rendement est meilleur. Aussi, l’Argentine a revu à la hausse ses prévisions de récolte, de 46 Mt à 48 Mt. Le disponible exportable devrait augmenter, mais cela ne comblera pas les besoins sur le marché mondial. »