Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Le tourteau de tournesol sous les sunlights

réservé aux abonnés

 - -->
Le tourteau de tournesol bénéficie de la chute de production de tourteau de colza en Europe, et d’un rapport de prix plus attractif par rapport au soja. © C. THIRIET

Le tourteau de tournesol devrait progresser cette année dans les rations de l’UE au détriment du colza et du soja.

Le tourteau de tournesol devrait se faire un peu plus sa place au soleil en 2016-2017. Certes, le petit poucet des matières premières riches en protéines n’en est pas à faire de l’ombre au tourteau de colza et encore moins à celui de soja, poids lourd dans les rations animales de l’Union européenne. Cependant, sur la base des prix actuels, la consommation de tourteau de tournesol pourrait progresser de 10 % en volume, pour passer de 7,1 millions de tonnes (Mt) en 2015-2016 à 7,8 Mt en 2016-2017.

Le tourteau de tournesol bénéficie cette année de plusieurs atouts. Tout d’abord, de l’appel d’air créé par son principal concurrent, le tourteau de colza, dont la production dans l’Union va chuter pour la seconde année consécutive. Après être passée de 13,6 Mt en 2014-2015 à 13,2 Mt en 2015-2016, la consommation de tourteau de colza devrait s’affaisser à 12,7 Mt en 2016-2017.

Hausse des importations

Le tourteau de tournesol devrait également prendre des parts de marché au soja, du fait d’un rapport de prix renforçant son attractivité. Pour la nouvelle campagne, le ratio prix du tourteau de tournesol/prix du tourteau de soja s’affiche à 48 %, contre une moyenne d’environ 51 % ces cinq dernières années. Les récentes évolutions des prix ont en effet favorisé le tourteau de tournesol. Début avril, le tourteau de soja à Rotterdam atteignait 280 €/t, face à un tourteau de tournesol coté à 145 €/t à Saint-Nazaire. À la suite d’un mouvement de panique nourri par la situation des cultures américaines de soja, le cours du tourteau de soja a ensuite décollé, entraînant les autres tourteaux avec lui. Des nouvelles rassurantes ont ensuite fait retomber la pression, mais la redescente a été plus prononcée en tournesol qu’en soja : pour l’échéance novembre, le premier se situe maintenant à 160 €/t, contre 337 €/t pour le tourteau de soja.

Cette compétitivité du tourteau de tournesol s’explique par une offre mondiale abondante. La trituration de tournesol dans l’UE, soutenue par un petit rebond de la récolte, devrait se redresser légèrement après le mauvais score en 2015-2016. Prévue autour de 7,5 Mt, la production de tourteau de tournesol devrait toutefois rester inférieure à celle de 2014-2015 (7,7 Mt). En revanche, la trituration ne cesse de monter en puissance en Ukraine et en Russie, et va retrouver un niveau élevé en Argentine (lire l’encadré). Le contexte est donc favorable à l’augmentation des importations de tourteau de tournesol dans l’UE. Celles-ci pourraient grimper au niveau record de 3,9 Mt, contre 3,5 Mt l’an dernier et 3,2 Mt en 2014-2015, soit la moitié de la consommation. L’indépendance protéique n’est pas pour demain.

Gabriel Omnès (Tallage)
©
Une offre mondiale en pleine croissance

L’offre mondiale de tourteau de tournesol ne cesse de progresser, sous l’impulsion de la montée en puissance de la production de graines en Russie et en Ukraine et d’énormes capacités de trituration dans ces deux pays, encore largement sous-exploitées.

Pour la première fois, la production combinée de tourteau de tournesol de la Russie et de l’Ukraine devrait dépasser 20 millions de tonnes, de quoi largement permettre des exportations russes et ukrainiennes aux alentours de 3,3 Mt vers l’Union européenne. L’offre de la mer Noire est d’autant plus attractive qu’une grande partie des usines intègre le process de décortication, qui donne des tourteaux à haute teneur en protéines.

Par ailleurs, l’Argentine fait son grand retour sur ce marché après plusieurs années d’absence, avec une production de graines de tournesol au plus haut depuis cinq ans.

Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Léger rebond du colza après une forte baisse

Après un net repli en début de semaine, les cours du colza remontaient légèrement à l’ouverture d’Euronext ce mercredi 17 août 2022.
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct

Cet article est paru dans La France Agricole

Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !