C’est, en volume, le recul des abattages de lapins en France de janvier à septembre 2020, par rapport à la même période 2019, selon le service de la statistique et de la prospective du ministère de l’Agriculture. En têtes, la baisse s’établit à 7,6 %. Sur l’ensemble de l’année 2020, l’Institut technique de l’aviculture (Itavi) anticipe un repli des abattages de 7,8 % en volume.

Le recul de la production cunicole, observé depuis plusieurs années, est « accentué par la crise de la Covid-19 », estime l’Itavi.

En 2020, la consommation totale de viande et préparations de lapin devrait décrocher de 4,1 %, à 29 200 tonnes équivalent carcasse. Cela équivaut à 435 grammes de moins par habitant et par an, contre 565 grammes en 2019.