C’est le recul de la collecte laitière française en avril 2019, par rapport à 2018. « Le niveau est plus bas que les années précédentes, pénalisé principalement par les conditions météo peu favorables (froid ou manque de pluie dans certaines régions), et ce malgré une revalorisation du prix du lait de l’ordre de 7 % », précise l’Agreste.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !