« L’offre française de viande bovine correspond assez bien à la demande, à l’exception des vaches laitières pour lesquelles le marché intérieur est très déficitaire. Seule la moitié des besoins est couverte. Nous sommes le pays européen qui consomme le plus de viande de femelles. Si nos vaches laitières sont assez mal valorisées, elles restent pour autant mieux payées en comparaison de...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
35%

Vous avez parcouru 35% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !