Romain Savatier, trader chez Louis Dreyfus Commodities

Entre la campagne 2013-2014 et celle de 2015-2016, l’Ukraine a augmenté ses exportations de céréales de près de 5 millions de tonnes (Mt) ! Une augmentation fulgurante permise par des infrastructures portuaires de plus en plus importantes. Tous les ans, de nouveaux projets sont mis en place pour accroître les capacités de stockage côtier. Il s’agit de monstres portuaires comme celui d’Yuzhny, qui contient jusqu’à 500 000 t de marchandises et où un Panamax est chargé en deux jours seulement. Sa capacité mensuelle atteint le million de tonnes. Dix années d’investissements qui portent leurs fruits puisque l'Ukraine est passée d’une capacité de stockage en port de 885 kt en 2005 à 3,5 Mt actuellement. Les infrastructures ukrainiennes tournent actuellement en sous-capacité mais le pays voit plus loin et s’attend à une hausse des rendements de blé et de maïs qui augmenteraient leur disponible exportable à moyen terme. Bien que les coûts logistiques en Ukraine soient bien supérieurs à ceux de la France, l’inflation de la monnaie ukrainienne a rendu ses céréales plus compétitives sur le marché mondial. En outre, ces coûts logistiques devraient diminuer lorsque les investissements ralentiront.