« La filière du lin textile subit les conséquences économiques de la crise du coronavirus, après avoir connu une croissance de 10 % par an pendant dix ans. Les ventes ont fortement chuté, faute de clients filateurs en Europe, en Chine et en Inde. Même si ces derniers ont remis partiellement leur activité en marche, ils consomment pour l’instant ce qu’ils ont reçu avant la crise. Face à ce nouveau contexte...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
37%

Vous avez parcouru 37% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !