Alors qu’elle était en chute depuis 2007, la consommation espagnole de viande bovine a rebondi de 4,5 % entre 2014 et 2017, sous l’effet d’un redressement de l’économie et d’une hausse de la fréquentation touristique. Après une année 2017 record, les envois espagnols de viande bovine ont, en revanche, reculé de 8 %, à 177 000 tec.

« La concurrence de l’exportation de JB finis vers la Turquie a joué à plein », remarque l’Idele. Le Portugal a absorbé 40 % de ces volumes. Les pays tiers, Algérie et Hong Kong en tête, représentent 13 % des débouchés.