Les pluies de début mai ont ralenti les productions d’asperges et de fraises, indique FranceAgriMer le 29 mai. La demande est toujours dynamique, comme en pommes. En tomates, l’offre s’étoffe mais la demande est moins forte. Les tomates cerises, en particulier, souffrent d’un manque de débouchés­, et des destructions s’opèrent­. La situation est similaire en laitues, sur les segments jeunes pousses et 4e gamme. Le marché du frais est cependant fluide.