La demande est encore hésitante en poireaux, carottes et pommes de terre. Les actions promotionnelles se sont développées en choux-fleurs, qui bénéficient d’une offre en hausse.

Côté fruits, le marché des pommes s’annonce peu évolutif : les vacances et la fermeture des collectivités ralentissent l’activité, ce qui se répercuterait sur les prix.