Cette année, le marché des fruits d’été devrait être un peu plus chargé qu’en 2018, si les conditions climatiques restent favorables. D’après les données du Medfel (1), les surfaces en melon progressent légèrement en Espagne, avec 5 050 ha cultivés. Elles fléchissent, en revanche, en France, avec 12 450 ha. Mais en Espagne, la production progresse sur fin mai et juin, ce qui pourrait compliquer l’arrivée sur le marché des premiers melons français. Cette année, ceux-ci sont annoncés début mai pour les abris chauffés, mi-mai pour les abris froids et début juin pour les cultures sous chenilles.

Démarrage crucial

En abricot, la production européenne devrait progresser de 12 %, avec 630 000 t annoncées. Après une année 2018 marquée par le gel, la France et l’Italie retrouvent leur potentiel. En Espagne par contre, le froid a fait des dégâts sur les variétés précoces. En France, la récolte, avec 158 000 t annoncées, progresserait de 43 %. Les premiers abricots devraient arriver mi-mai. Pour démarrer sur des cours plus élevés qu’en 2018, le challenge sera d’assurer une qualité plus homogène, ainsi qu’un meilleur basculement dans les rayons de l’origine Espagne vers l’origine France. « Après deux années difficiles, les producteurs ont besoin de retrouver une rentabilité », note Bruno Darnaud, président de l’AOP Pêches et abricots de France.

En pêches et nectarines, il est trop tôt pour évaluer les récoltes en Espagne, en Italie et en Grèce. En France, les arbres sont bien chargés. La production devrait remonter à 210 000 t, progressant de 17 %. « Nous aurons plus de volumes qu’en 2018 pour approvisionner nos clients tout au long de la campagne », apprécie-t-il. Depuis plusieurs années, un bon différentiel de prix avec l’origine Espagne permet aux producteurs français de dégager des résultats économiques corrects. L’érosion des surfaces semble enrayée, et avec un taux de renouvellement qui atteint 8 %, la filière retrouve une bonne dynamique de plantation.

Frédérique Ehrhard

(1) Rendez-vous d’affaires internationales de la filière fruits et légumes des pays méditerranéens, qui s’est tenu à Perpignan les 24, 25 et 26 avril.