« Dans nos linéaires, la part des viandes bio représente 6,5 % du chiffre d’affaires global de la boucherie en 2021, dont 80 % est réalisé par le bœuf. Pour ce dernier, les ventes se composent à 70 % de haché et 30 % de piécé. Pour séduire et fidéliser notre clientèle, les produits issus de l’agriculture biologique (AB) sont très largement représentés dans nos magasins. Nous montrons ainsi aux consommateurs vers quel cap nous nous dirigeons, ces derniers étant aujourd’hui à la recherche de produits locaux et sains. En 2020, les communications institutionnelle et médiatique ont été très tournées vers l’AB, participant à la progression des ventes dans ce secteur. Cette année, nous insistons davantage sur la montée en puissance du local et du label rouge. Néanmoins, les volumes commercialisés en bio demeurent supérieurs au niveau de 2019. Pour rester attractif, il faut entretenir une offre captive et un taux de détention en rayon [c’est-à-dire, la part des stocks totaux disposés dans les linéaires, NDLR] supérieur à 97,5 %. En libre-service, nous misons sur des barquettes plus petites, qui correspondent mieux au profil de nos clients du bio. Au sein de nos rayons traditionnels, nous nous appuyons notamment sur la communication et l’expérience de nos bouchers, très prescripteurs et force de conseils. »