Le cours de l’agneau français est resté soutenu depuis le début de l’année 2020, mais le coronavirus génère de nombreuses inquiétudes. « Nous n’avons aucune visibilité sur le niveau de la demande des prochaines semaines », déclare Rémy Falguières, animateur filière à la coopérative Capel. Les fêtes de Pâques ne se dérouleront pas comme d&rsquo...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
27%

Vous avez parcouru 27% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !